Plusieurs équipes de chercheurs ont rendu des fruits sauvages propres à la commercialisation en chatouillant leur ADN. Une piste pour le marché vegan ?

Il existe plus de 50 000 espèces végétales comestibles dans le monde, comestibles mais non cultivées. Les choses pourraient changer. Trois équipes de chercheurs, dont les travaux viennent d’être publiés dans les revues Nature Plants et Nature Biotechnology ont en effet réussi à modifier certains fruits sauvages pour les rendre compatibles avec une exploitation commerciale.

Cerises de terre

Les chercheurs américains ont étudié la Physalis pruinosa, une cerise de terre au goût de tomate mâtinée d’ananas, surtout connue pour décorer les plats. En modifiant deux de ses gènes, ils ont obtenu une variété produisant 50 % de fruits supplémentaires par branche, avec un fruit 24 % plus gros que celui des tomates ordinaires. Ce résultat amène Zachary Lippman, l’un des scientifiques, a affirmé que cette cerise de terre « a le potentiel pour devenir un fruit majeur ».

Tomates archi vitaminées

Des chercheurs de l’Académie chinoise des sciences sont, eux, parvenus à produire une variété de tomate sauvage (Solanum pimpinellifolium) offrant des fruits plus riches en vitamines C que les tomates classiques et une meilleure durée de conservation, le tout en préservant la bonne résistance aux maladies de la tomate sauvage. Ils ont pour cela modifier 4 gènes du fruit sauvage. Une troisième équipe de l’université de Munster en Allemagne a, elle aussi, domestiqué cette tomate sauvage et récolté des plants 10 fois plus productifs que les tomates courantes, avec des fruits 3 fois plus gros et 5 fois plus riches en lycopène. Alors, découvrira-t-on bientôt ces nouveaux produits dans nos supermarchés ? Pour ça, il faudrait d’abord que la réglementation européenne sur les OGM s’assouplisse. Pas gagné… Pourtant ces avancées scientifiques permettraient de décupler l’offre d’aliments végétaux dont on nous explique qu’ils constitueront l’essentiel de notre alimentation demain. Sources : revues Nature Plants et Nature Biotechnology 

 

©Djangocollectif